Les TIC au service du développement à Madagascar

Le 16 avril 2009
Les TIC au service du développement à Madagascar
Les Technologies de l’Information et de la Communication tiennent une place prépondérante dans la Grande Ile. Dans les années 90, l’informatique et Internet étaient réservés aux élites et entrepreneurs. Actuellement, la formation en TIC s’impose comme une nécessité à tel point que le marché du travail n’ouvre les portes qu’à ceux qui ont des connaissances poussées dans ces domaines.

La crise qui sévit à Madagascar depuis janvier 2009 connaît effectivement un moment d’apaisement en ce quatrième mois de l’année. Le bilan annonce un taux de chômage élevé dépassant largement les 50% dans des secteurs variés comme le tourisme, l’industrie textile ou encore le journalisme local. Le secteur de l’externalisation informatique quant à lui  reste opérationnel, productif et créateur d’emplois. En effet,  les besoins de plus en plus grands des entreprises louant les services de sociétés offshore permettent à ces dernières d’être les plus nombreuses à embaucher du personnel qualifié et compétent.

Parmi les postulants, qu’ils soient nouveaux diplômés ou à la recherche d’un nouveau travail, ceux qui ont des compétences en NTIC sont prioritaires sur la liste des entreprises qui recrutent. En effet, les prestataires cherchent souvent du nouveau personnel familiarisé avec l’informatique et Internet afin d’exécuter des tâches relatives à la saisie de donnés, à l’animation de forum sur le web, à la mise en page de textes informatisés. Les ingénieurs en informatique sont également recherchés pour accomplir des tâches plus techniques comme la création de site web, le dépannage informatique ou autres activités pointues.

Cette réalité inéluctable du monde du travail justifie l’expansion de centres de formation en NTIC dans la capitale et les provinces de la Grande Ile. Sans parler de l’École Nationale de l’Informatique de Fianarantsoa ou l’École Supérieure Polytechnique d’Antananarivo, de nombreux établissements d’enseignements privés en NTIC homologués sont nombreux à Madagascar. Parmi ces centres, on peut citer l’Institut Supérieur Polytechnique sis à Ankadindramamy-Antananarivo-Madagascar qui dispense des formations en informatique de Gestion et Génie Logiciel, Maintenance des Systèmes informatiques et Génie Logiciel. On peut également évoquer le Centre National de Télé-enseignement d’Antananarivo, l’université sans mur qui propose un diplôme de niveau II (Bacc+4) en informatique pour les étudiants de l’Ile.

Pour les étudiants des établissements supérieurs qui n’ont pas opté pour des formations en TIC, la capitale regorge de centres de formation de qualité en informatique et internet qui dispensent des formations de base en une période relativement courte. Dans des centres de formation en informatique comme « BIT SOLUTION » sis à Tsiadana-Antananarivo ou « UNIVERS INFORMATIQUE » sis à Antaninandro-Antananarivo, les étudiants peuvent acquérir des compétences en informatique bureautique, programmation, dactylographie, internet, ou encore en PAO et DEO. Les certificats d’études sont délivrés après réussite aux tests imposés par lesdits centres. Dans les provinces, les centres informatiques livrant des formations de courte durée sont également de plus en plus nombreux toujours pour faire face à la demande croissante et exigeante des entreprises.


Angelin ANDRIAMIHAJA
  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2021 All Rights Reserved.