Google Smart Reply : l'intelligence artificielle au service des courriels

Le 12 novembre 2015
Google Smart Reply : l'intelligence artificielle au service des courriels

Smart Reply est né suite à un brevet technologique d'intelligence artificielle déposé par Google en 2013. C'est un projet visant surtout à améliorer l'utilisation des courriels même si, pour l'instant, il n'est pas encore en mesure de rédiger une véritable réponse ou un long message. C'est sûrement le début d'une autre ère basée sur l'intelligence artificielle.

Pour des réponses plus intelligentes

Annoncé au début du mois, dans le cadre du Web Summit, Smart Reply est une fonction utilisée dans l'assistant de la boîte de gestion Inbox de Gmail. Grâce au système « Deep Learning » qui utilise l'Intelligence artificielle, Smart Reply peut suggérer des réponses courtes au choix de l'utilisateur pour les mails reçus. En effet, le principe de mémorisation « Long Short Term Memory » (LSTM) est utilisé par deux réseaux neuronaux différents. Le premier permet de lire les messages reçus et enregistre les contenus et le second, après analyse, propose des réponses selon les données lues par le premier.

Pour l'instant, 3 réponses courtes différentes de 3 à 6 mots sont proposées par Smart Reply. Selon Google, ce type d'Intelligence Artificielle permet également de repérer efficacement les pourriels (spams) et de catégoriser les courriels selon leur importance. Il est à noter que la pertinence des réponses repose sur le concept « machine learning » ou apprentissage automatique.

Tous les « géants du web » ont désormais recours à l'Intelligence Artificielle

Pour Google, Smart Reply n'est pas le premier système qui utilise l'Intelligence Artificielle. Cette dernière est utilisée également maintenant dans le cœur même du moteur de recherche. Baptisé « RankBrain », c'est un algorithme perfectionné, utilisant l’intelligence Artificielle et le « machine learning », capable d’apprendre par lui-même tous les types de requêtes et d'agir en conséquence pour mettre à jour les SERPs. À noter qu'actuellement, Facebook, Apple et Amazon travaillent chacun de leur côté pour améliorer l'interaction homme/machine dans leurs activités respectives.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2019 All Rights Reserved.