Barcamp: les blogueurs malgaches se remettent en question

Le 18 juillet 2009
Barcamp: les blogueurs malgaches se remettent en question

Barcamp 2

Au début de ce mois de juillet, l'Association Foko a organisé la deuxième édition de son barcamp. Ce fut l'occasion pour les organisateurs de réunir les membres de l'association pour discuter des thèmes des nouvelles technologies de l'information et de la communication à Madagascar. La réunion a vu la participation de plusieurs spécialistes de la communication.

Barcamp 2

La crise politique de 2009 comme moteur de réflexion

Le 4 juillet dernier à l'Ivotel Ambohidahy, près de 90 blogueurs membres du réseau Foko, se sont retrouvés pour échanger leurs points de vue sur la coexistence des médias traditionnels et des nouveaux médias. L'importance de ces derniers a été mise en évidence lors de la dernière crise politique qu'a connue la Grande Île. Les blogs ont pu servir de relais d'information lors de ces événements, et contrairement aux précédentes crises, la circulation de l'information a été très rapide. Malgré tout, des entraves ont pu être constatées, à l'instar des menaces reçues par certaines personnes.

Des avis de spécialistes

Tsilavina Ralaindimby, ancien ministre de la Communication, a participé à l'événement et a évoqué la nécessité de créer un cadre juridique pour la protection des "cyber-journalistes". Il a également insisté sur le respect de l'éthique journalistique pour les nouveaux médias. Le Barcamp 2.0 a par ailleurs vu la participation de Claire Ulrich, journaliste française, qui a développé le thème de la censure sur Internet. Elle a exposé le cas des pays comme l'Iran ou la Chine. Selon elle, la meilleure façon de ne pas se faire censurer ou menacer est de faire attention aux contenus des articles.

Barcamp 2.0 : une plateforme de rencontre très enrichissante

Les participants du dernier Barcamp de Foko sont issus de cinq régions différentes. Plusieurs spécialistes ont également animé les débats. Outre Tsilavina Ralaindimby et Claire Ulrich, le barcamp a accueilli Lova Rakotomalala, un Malgache de l'Université de Princeton, qui a mis en évidence la place des nouveaux médias dans le paysage journalistique. On a également pu entendre Randy Donny, journaliste malgache, qui a félicité l'attitude citoyenne des blogueurs lors de la crise. Les échanges entre les différents participants ont été très animés et ont relevé plusieurs points de divergence, mais en fin de compte, tout le monde s'est accordé à dire qu'il fallait combattre la censure dans tous les domaines.

Rendez-vous pour la troisième édition

Le succès de la deuxième édition laisse peu de doute quant à la tenue d'un prochain épisode. De nombreux thèmes ont déjà été abordés, mais avec le développement exponentiel des technologies de l'information, il est à espérer que le concept se développe. En tout cas, les articles des blogs écrits par les participants sont très prometteurs et laissent présager une prochaine édition encore plus édifiante. 
SSD

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2019 All Rights Reserved.