La formation professionnelle dans le Code du travail malgache

Le 7 septembre 2012
La formation professionnelle dans le Code du travail malgache

La formation professionnelle est une obligation de la Nation vis-à-vis des travailleurs. Elle permet d'adapter les salariés aux évolutions et changements des techniques.

La formation en alternance et la formation continue

Conformément à l'article 192 du Code du travail malgache, la réalisation de la formation professionnelle peut se faire de deux manières différentes, soit sous forme d'une formation en alternance, soit sous forme d'une formation continue. S'agissant de la première, l'objectif est de renforcer la capacité du candidat bénéficiaire en vue d'un poste professionnel déterminé. De ce fait, elle peut prendre la forme d'un contrat de stage, d'un contrat de qualification ou d'un contrat d'adaptation. Quant à la seconde, il s'agit d'adapter les travailleurs aux éventuels changements touchant le monde du travail dans le but de favoriser la qualification et la promotion sociale.

Le congé éducation/formation

La législation malgache prévoit un droit au congé/éducation pour tout travailleur. La durée dudit congé est de 12 jours ouvrables par an, délai de route exclu. Durant ce congé le bénéficiaire a droit à une rémunération équivalente à son salaire de base habituel. La formation peut être accordée sur demande du candidat et après avis favorable du chef d'établissement, lui permettant d'assister aux conférences statutaires ainsi qu'à d'autres réunions professionnelles. D'après l'article 196 du dispositif, le nombre d'absences résultant de la formation ne doit en aucun cas excéder 10 % de l'effectif total de l'établissement.

Les textes réglementaires

La formation professionnelle touche aussi bien le secteur privé que le secteur public. Dans ce cadre, elle peut ainsi concerner les collectivités locales, les organisations professionnelles, les différentes associations, les établissements publics et privés, etc. Cette formation est soumise à un certain nombre de conditions fixées dans les textes réglementaires dont notamment la forme du contrat et les clauses incluses dans ce dernier, les effets du contrat emploi/formation ou du contrat d'apprentissage ainsi que les droits et les obligations de l'État et des partenaires sociaux. Le CNFTP (Conseil National de la Formation Technique et Professionnelle) se charge par la suite de veiller au respect des engagements précités ci-dessus.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2019 All Rights Reserved.