Backbone national : première retransmission en direct d'un événement sportif hors de Tana

Le 1 août 2009
Backbone national : première retransmission en direct d'un événement sportif hors de Tana

Pari réussi pour Telma. La première retransmission en direct d'un événement sportif hors de l'agglomération d'Antananarivo a été une réussite technologique et marketing. La finale de la Telma Coupe des sélections régionales a été retransmise sur la chaîne nationale publique le 26 juillet dernier par le biais de la connexion fibre optique.

Une grande première à Madagascar

La finale de la Coupe des sélections régionales a été la première compétition sportive d'envergure nationale à être retransmise en direct à partir des régions, plus précisément à partir de la ville de Mahajanga. Avec le coût exorbitant de la transmission satellite, la chaîne nationale malgache, TVM, n'a jamais pu retransmettre les événements sportifs des autres régions de Madagascar. L'année dernière, la manifestation officielle entrant dans le cadre de la célébration du 26 juin a déjà été retransmise en direct à partir de la ville de Toamasina, mais les exigences techniques ne sont pas identiques aux retransmissions sportives. En effet, le débit vidéo des images des matchs de football nécessite une large bande passante pour envoyer les données vers les studios de TVM sis à Antananarivo. Globalement, cette bande passante doit être au minimum de 2 Mb/s pour assurer une bonne qualité d'images. Lors des importants mouvements de caméra, le débit vidéo peut allègrement atteindre 4 Mb/s en résolution standard Mpeg2. Au vu des images disponibles sur nos petits écrans, la technologie a prouvé son efficacité. Les actions des matchs ont été très fluides et n'ont souffert d'aucune chute de frame rate ou de pixelisation, au grand bonheur des amoureux du ballon rond. Pour information, la sélection de la Région Boeny a gagné contre les joueurs de la Région Analamanga à l'issue de la séance de tirs au but.

Dans l'attente de l'aboutissement d'EASSy

En attendant le branchement du câble EASSy au niveau de la région Sud-Ouest, dans la ville de Toliara, la fibre optique a déjà prouvé son efficacité en ce qui concerne l'interconnexion interrégionale. Cinq grandes villes sont déjà reliées par le Y du backbone national, à savoir Toliara, Fianarantsoa, Antananarivo, Toamasina et Mahajanga. Les grands événements sportifs organisés dans ces villes pourront donc bénéficier d'une visibilité nationale. Cet atout peut servir de tremplin pour le développement durable du sport malgache, qui souffre encore de l'inexistence des ressources financières, or les sponsors se manifestent uniquement si l'image de leurs sociétés est largement véhiculée à travers les médias. Outre le sport, le dernier coup de maître de Telma pourra également convaincre les entreprises de s'étendre vers les régions autres qu'Antananarivo. La rapidité du transfert des données vers la sortie internationale (actuellement satellitaire) est plus fluide, comparée à la connexion VSAT. Mais le principal avantage du backbone national reste le coût d'exploitation. La mise en place d'un VPN est de loin moins chère qu'une connexion satellite. Les entreprises de délocalisation peuvent d'ores et déjà prospecter sur cet axe en attendant le branchement effectif et la mise en route du câble sous-marin EASSy. En termes de ressources humaines, Madagascar compte parmi les moins onéreux dans toute la Francophonie, et avec une infrastructure adaptée, le coût des services proposés par les entreprises offshore sera encore plus concurrentiel sur le marché de la délocalisation.

SSD

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2019 All Rights Reserved.