Secteur TIC malgache : le partenariat avec l'île Maurice se renforce

Le 17 août 2012
Secteur TIC malgache : le partenariat avec l'île Maurice se renforce

La réunion entre les géants mauriciens des TIC (OTAM, CCIFM, MITIA) et le Groupement des Opérateurs en technologie de l'Information et de la communication ne s'est pas passé inaperçu la semaine dernière, portant sur le développement de nouvelles technologies à Madagascar.

Le cas du secteur des TIC malgaches de nouveau discuté

Le projet sur le développement des nouvelles technologies à Madagascar est de nouveau sur la table. La semaine dernière, l'OTAM (Outsourcing and Telecommunications Association of Mauritius), la MITIA (The Mauritius IT Industry Association) la CCIFM Maurice ainsi que leur homologue malgache GOTICOM (Groupement des opérateurs en technologie de l'information et de la communication) se sont réunis pour discuter de l'avenir des NTIC malgaches. Pour rappel, la collaboration entre les deux îles, à savoir Madagascar et Maurice, remonte déjà il y a un an, se fixant l'objectif de promouvoir le secteur TIC dans les deux camps grâce à des échanges de compétences.

Un projet conforme avec l'objectif du FEIOI

Cette rencontre, à l'initiative du GOTICOM, a déjà été précédée d'une première réunion préliminaire avec la Chambre de Commerce et de l'Industrie de Maurice durant le Forum Économique des Îles de l'Océan Indien. Cette première étape fut un véritable succès, ayant permis aux différents pays participants de mieux se connaître. Conformément à l'objectif dudit forum, chaque pays est alors convié à procéder à une évaluation de ses besoins en matière de nouvelles technologies, quels sont les obstacles au développement du secteur TIC, les types d'entreprises œuvrant dans le secteur dans l'Océan Indien, etc.

Près 2 % des Malgaches ont accès à internet en 2011

Le Goticom, très optimiste, a annoncé que ces nouvelles mesures devraient aboutir à un développement durable du secteur des TIC à Madagascar, rappelant qu'en 2011, seulement 2 % environ de la population malgache était abonnée à internet. Ce très faible chiffre témoigne en quelque sorte la sous-exploitation du marché malgache des nouvelles technologies. En revanche, du côté des réseaux mobiles, la situation semble plus prometteuse, comptant près de 6,3 millions d'utilisateurs au cours de la même période, soit 32,6 % de la population totale. Désormais, grâce à cette collaboration avec l'île Maurice, des chiffres plus élevés sont attendus dans les prochaines années, a poursuivi le Goticom.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2020 All Rights Reserved.