L'usage des NTIC pour les prochaines élections malgaches se confirme

Le 20 avril 2012
L'usage des NTIC pour les prochaines élections malgaches se confirme

Près de deux ans après un déploiement réussi du système de renouvellement du NIF online, le gouvernement veut à nouveau faire appel aux NTIC pour améliorer le traitement et le transfert des données électorales.

Les NTIC s'intègrent dans le paysage fiscal et administratif malgache

Fin 2010, la Direction Générale des Impôts a réalisé une petite révolution en lançant pour la première fois à Madagascar la plateforme de demande de Numéro d'Identification Fiscale en ligne. Près de deux ans après le déploiement du système, le fisc se montre plutôt satisfait des résultats. Malgré un taux de pénétration d'internet encore insuffisant, l'interface de NIF en ligne semble séduire davantage de contribuables, notamment les grandes entreprises, pour qui les procédures de déclaration fiscale se retrouvent moins contraignantes et plus rapides. D'après Iouri Garisse Razafindrakoto, à la tête de la Direction des Grandes Entreprises, la télédéclaration aurait même contribué de près ou de loin à la hausse de 15 % des impôts perçus au titre de l'exercice 2011.

Une nouvelle application des NTIC pour les élections à Madagascar

Fortes de ce premier succès dans le domaine fiscal, les autorités comptent désormais faire appel aux nouvelles technologies pour un usage plus étendu, en particulier lors des prochaines élections à Madagascar. La CENIT, organisme chargé de la gestion des prochains rendez-vous aux urnes, s'est prononcée favorablement à l'utilisation des NTIC et invite même les professionnels du secteur à présenter des projets pouvant servir à cet effet. En réponse à cette invitation, E-Madagasikarako, un groupement d'ingénieurs informatiques malgaches, a proposé à l'organisme indépendant un nouveau logiciel de traitement et de transfert des données électorales. Le système permet de finaliser le rassembler tous les résultats électoraux sur l'île, depuis les bureaux de vote en zone reculée jusqu'au centre de traitement à Antananarivo, en moins de deux heures, explique Martial Rahaririaka, président de E-Madagasikarako.

Encore plus d'ouvertures aux NTIC dans l'avenir

Même si la CENIT a trouvé potentiellement « bon » le logiciel présenté par l'équipe de Martial Rahaririaka, elle se dit prête à étudier toutes les propositions des éditeurs locaux pour bénéficier du meilleur outil possible dans la gestion des données électorales. L'organisme se fixe avant tout comme priorité l'utilisation d'un système permettant de réduire, voire de supprimer les erreurs, notamment sur la liste électorale. L'usage d'une CIN Biométrique, un projet longtemps annoncé, mais toujours en cours d'études, est même évoqué pour remplir cet objectif. Quelle que soit la décision prise par la CENIT, l'utilisation des NTIC dans la gestion administrative offrira de nouvelles perspectives de croissance et de visibilité aux sociétés malgaches positionnées sur ce marché.
  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2021 All Rights Reserved.