Le partenariat état-privé pour developper le secteur téléphonique

Le 6 juin 2012
Le partenariat état-privé pour developper le secteur téléphonique

Les opérateurs téléphoniques déplorent un recul des recettes par utilisateurs alors que le nombre de ceux-ci a explosé. Les pouvoirs publics promettent alors d'adapter les textes régissant le secteur ainsi que de mettre en place des infrastructures adéquates.

Plus d'usagers et moins de recettes

Les opérateurs téléphoniques constatent une diminution des recettes alors que le nombre d'usagers n'a cessé de croître au cours depuis l'année 2007. L'Instat, l'agence nationale chargée des statistiques, a confirmé l'explosion récente du nombre d'utilisateurs des téléphones portables, avec un ménage sur deux, vivant en ville possédant un terminal mobile, contre 6 % de Malgaches en 2007-2008. Malgré cette hausse spectaculaire du nombre de personnes connecté aux réseaux mobiles, les divers opérateurs présents dans la Grande Ile déplorent aujourd'hui un net recul, de l'ordre des 50 % des recettes constatées par usager. Les responsables gouvernementaux, qui reconnaissent les difficultés auxquelles font face les acteurs du secteur ont émis quelques propositions afin de venir en aide aux entreprises concernées.

La nécessité du partenariat public -privé

Pour l'état malgache, le soutien au secteur de la téléphonie repose ainsi sur deux axes principaux : la mise à jour des textes encadrant les NTIC ainsi que le déploiement d'infrastructures permettant le développement des réseaux. La collaboration entre les opérateurs privés et les pouvoirs publics devra amoindrir le coût de tels investissements. Prévu pour 2012-2013, le projet devrait avoir le soutien de la Banque mondiale. Notons qu'un tel partenariat entre le public et l'état a été évoqué lors de la 7e édition de la Foire Internationale de Madagascar à l'initiative du secteur privé. Ce dernier a insisté sur la nécessité de la mise en place d'un environnement politique stable et serein, favorable à l'investissement. Les opérateurs présents à ce grand rendez-vous de l'économie malgache ont réitéré leur souhait de se voir installer tous les cadres légaux et institutionnels capables de rassurer les investisseurs.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2021 All Rights Reserved.