Externaliser la comptabilité : une stratégie qui marche

Le 13 février 2013
Externaliser la comptabilité : une stratégie qui marche

Pour les cabinets d'audit, délocaliser ses services comptables permet de réaliser d'importantes économies de coût. En confiant ces tâches à des experts dans le domaine, on ne peut que s'attendre à une meilleure rentabilité.

Les avantages de l'externalisation comptable

Comme pour toutes les entreprises, le but des cabinets d'audit est de réaliser le maximum de profit en s’infligeant le minimum de peine. Pour y parvenir, les cabinets ne se gênent plus pour externaliser les fonctions comptables. La réduction des coûts salariaux découlant de cette pratique peut atteindre une proportion de 70 %. En effet, l'entreprise n'a pas besoin de recruter de personnel à plein temps. Autre avantage de cette délocalisation, la durée de traitement comptable serait plus courte, ce qui permet ainsi de respecter le délai contractuellement défini. Par ailleurs, l'accès direct aux expertises de spécialistes représente un gage de service de qualité évident. C'est une excellente solution qui permet de mieux gérer plus efficacement les informations comptables grâce à une meilleure visualisation et une meilleure appréhension des données à sa disposition. Tous ces éléments contribueront ainsi à améliorer la rentabilité. Notons que l'outsourcing comptable peut concerner de nombreuses activités comptables dont la comptabilité clients (facturation, recouvrement, saisie), la comptabilité fournisseurs, la comptabilité générale ou encore la direction financière à titre provisoire.

Rentabiliser les petits dossiers moins importants

La concurrence devenant tous les jours plus rude, externaliser ses activités comptables se révèle une excellente solution pour renforcer la compétitivité des cabinets d'audit. L'évaluation du coût de l'opération tient compte en général de la taille du bureau d'études, du volume de factures reçues des fournisseurs ainsi que celles remises à la clientèle, du nombre de lignes d'opérations bancaires, etc. Les débours varient en fonction du volume d'activité du cabinet concerné. Le recours à la sous-traitance permet aussi de traiter avec efficacité les petits dossiers moins importants, mais à rentabiliser tout de même. Le sous-traitant aura ainsi comme principale fonction de s'occuper les petites tâches répétitives pendant que les hauts collaborateurs s'occupent de leur côté des dossiers importants. Cependant, le cabinet se doit de bien définir les besoins ainsi que les attentes de ses clients afin d’être assuré de la réussite de cette stratégie.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2021 All Rights Reserved.