SEO : Tout savoir sur le trafic organique

Le 20 octobre 2015
SEO : Tout savoir sur le trafic organique

Un trafic qualifié, pérenne et pertinent passe par le trafic organique que l'on appelle aussi référencement naturel. Certes, le recours aux liens sponsorisés, jouer sur les mots-clés et la création d'annonces permettent de générer rapidement du trafic, mais les frais liés aux campagnes seront considérables.

Définition du trafic organique

Le trafic organique désigne le trafic qui provient d'un moteur de recherche (Google, Ask.com Yahoo... Soit un internaute lambda qui surfe sur Internet. Il formule une requête incluant un mot clé sur la barre de recherche. Le propriétaire d'un site verra sur son outil d'analytics le « binôme » Moteur de recherche / Organic. Si l'internaute formule "Trafic organique" sur google, le propriétaire verra la mention Google / Organic dans son rapport d'acquisition trafic. Ici, Google est la source et Organic le support.

Guerre de trafic

Internet est le théâtre d'une guerre de positionnement qui s'annonce pour le moins féroce. Tout un chacun se bat pour être surclassé dans les pages de résultats. Il est question de trafic organique. On recense plusieurs outils permettant de calculer le trafic organique potentiel issu d'une requête.

Classement de moteurs de recherche par pays

Google s'avère être le moteur de recherche qui génère le plus de trafic organique. C'est un moteur de recherche rapide, épuré, simpliste et surtout gratuit. En 2013, le Journaldunet recense des statistiques montrant que Google est le moteur de recherche préféré des Américains. Il détient 66 % de part de marché. Puis, il y a Microsoft Bing avec un taux de 17%, Yahoo de 12% et Aol de 1.4%. Les Français utilisent beaucoup Google. La part de marché de celui-ci est à hauteur de 91%. Ensuite, il y a Microsoft Bing (2.6%), Yahoo (2.2% ) et Delta Search (1%).

  • Partager :
  • Réagir :
  • Newsletter
    Restez connecté !

© Copyright 2019 All Rights Reserved.